12 juin 2006

Le temps du rêve



Quand, après une journée pleine de bruit et de fureur, je me glisse enfin dans les draps de mon lit, je me prépare à rentrer dans le temps du rêve.

Je me mets à plat ventre sur mon lit comme la fille sur la photo, et je me transporte dans un décor paradisiaque un peu comme celui ci-dessus. J'entends presque le bruit des vagues, et je sens presque l'odeur du sel sur les coquillages de la plage. Et je bascule alors dans le rêve, oubliant toutes les tracasseries et contrariétés diverses de la journée.

Quand j'étais plus jeune, je pensais que je planais sur l'océan. "Au raz des vagues l'impression est meilleure". Un peu comme la séquence d'ouverture du film "Léon" de Luc Besson (qu'il a reprise d'une séquence du Grand Bleu). Ou comme certaines séquences du film "Jonathan Livingstone le goéland".

Cette photo magnifique de David Doubilet illustre assez bien ce monde imaginaire dans lequel je prends pied chaque nuit.

Un de ces jours, je vais y aller pour de vrai, de l'autre côté du miroir. Je vous raconterai ...

Pour en savoir plus :
1. Undersea Images (David Doubilet)

Crédit photo : David Doubilet

6 commentaires:

Blogger genorb a dit...

Je decouvre ton nouveau blog Luc et il est sublime. Franchement pour se detendre (et rever donc) c'est excellent!!

2:35 PM  
Blogger Luc a dit...

@ Genorb : Content qu'il te plaise !

J'y ai transféré toutes les notes existantes de "Chez Luc" qui traitaient déjà du sujet, et, à partir de maintenant, il y en aura de nouvelles, de façon un peu irrégulière ...

7:11 PM  
Blogger Jack a dit...

J'aime bien le look de ton nouveau blog et surtout le bleu "lagoon".
Mais je n'aime toujours pas l'idée de te savoir de l'autre côté de la terre.

10:50 PM  
Blogger Betty a dit...

T'as déjà lu "l'ile" de Robert Merle ?

10:45 AM  
Blogger Luc a dit...

@ Betty : Non, je n'ai pas lu ce livre. Mes lectures insulaires se sont portées principalement sur l'île fascinante de Tristan Da Cunha, avec des livres incroyables d'Edgar Allan Poe et de William Hope Hogdson. Pas grand chose à voir avec les îles sous le vent ...

7:45 PM  
Blogger Betty a dit...

@Luc : Et bien je te le conseille.
Sur Wikkipédia tu trouveras ce résumé succinct : "1962 : L'Île (prix de la Fraternité) : inspiré des révoltés du Bounty, un groupe de mutins se réfugie sur une île et tente d'organiser une société"

Mais c'est d'abord un roman qui dépayse vraiment- admirablement bien écrit (évidement c'est de Robert Merle) et surtout il y a l'utopie superbe d'un homme profondément pacifiste, confronté à la réalité de l'humanité.. Allez je n'en dit pas plus il faut découvrir ce livre.

11:12 AM  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil